Angleterre-France: «Je n’avais jamais entendu une Marseillaise pareille», assure Christian Jeanpierre

FOOTBALL Le journaliste sportif de TF1 a été bouleversé par les chants de Wembley mardi soir, lors du match amical entre l’Angleterre et la France…

Nicolas Stival

— 

Christian Jeanpierre, le journaliste sportif de TF1.
Christian Jeanpierre, le journaliste sportif de TF1. — 15Love/Meliatis

Ce mercredi en fin de journée, Christian Jeanpierre dédicaçait dans une librairie toulousaine son livre 48 2/3, dans lequel il raconte le destin de douze personnes qui l’ont marqué. Le journaliste sportif de TF1 s’avoue encore « extrêmement secoué » après les attentats de Paris et le match Angleterre - France qui a suivi.

 

 

« C’était bouleversant »

Après avoir commenté France - Allemagne vendredi dans un Stade de France ciblé par trois kamikazes, il était présent mardi soir à Wembley, où le public anglais a réservé un accueil incroyable aux Bleus. « Je n’avais jamais entendu une Marseillaise pareille », avoue Christian Jeanpierre.

« Dans le stade, c’était vraiment super impressionnant. On a vraiment entendu les Anglais chanter a capella, avec les musiciens au loin. Cela prenait aux tripes, c’était bouleversant. »

« Le Stade de France et le ministère de l’Intérieur ont fait un boulot fantastique »

Quatre jours plus tôt, des terroristes avaient semé la mort et la terreur à Paris. Le journaliste toulousain salue la gestion des événements à Saint-Denis, où l’évacuation des 79.000 spectateurs du match France - Allemagne s’est déroulée sans panique. « Le Stade de France et le ministère de l’Intérieur ont fait un boulot fantastique, lance-t-il. Il y a eu une catastrophe, mais il y aurait pu y en avoir une supplémentaire. »

« On m’a annoncé un peu après la 80e minute du match qu’un drame se jouait dans Paris, poursuit-il. J’ai ensuite prévenu les téléspectateurs. » Et TF1 a basculé sur une édition spéciale « attentats », juste après le coup de sifflet final.