Coupe d'Europe: Le Stade Toulousain battu dans un contexte d'émotion

RUGBY Toulouse s’est incliné samedi sur la pelouse des Anglais des Saracens en Champions Cup. Un match forcément particulier, au lendemain des attentats à Paris et Saint-Denis…  

Nicolas Stival

— 

Une minute de silence est observée avant le match de Coupe d'Europe entre les Saracens et le Stade Toulousain en hommage aux victimes des attentats de Paris et Saint-Denis.
Une minute de silence est observée avant le match de Coupe d'Europe entre les Saracens et le Stade Toulousain en hommage aux victimes des attentats de Paris et Saint-Denis. — O. Greenwood / AFP

Seuls deux clubs français ont disputé la première journée de Champions Cup, la plus prestigieuse des Coupes d’Europe : les Stades Français et Toulousain. Oyonnax, l’Union Bordeaux-Bègles, Clermont et Toulon, qui devaient évoluer en France, ont vu leur match remis après les attentats à Paris et Saint-Denis.

Le Stade Français a joué et perdu chez les Anglais de Leicester (33-20), vendredi soir, pendant que la tragédie avait lieu. Samedi, Toulouse a lourdement chuté sur la pelouse des Saracens (32-7), également en Angleterre. Une énorme émotion a forcément entouré cette rencontre, précédée d’une minute de silence puis d’une Marseillaise reprise par toute la délégation stadiste.

 

Joueurs et encadrement n’ont pas voulu se cacher derrière le contexte tragique pour expliquer la lourde défaite. « C’est une grosse déception, a glissé le capitaine Thierry Dusautoir au micro de Sky Sports. Après ce qu’il s’est passé à Paris, il n’y avait rien de plus à faire. Beaucoup de gens en ont parlé car c’est très choquant mais aujourd’hui, on voulait juste jouer au rugby. » Parce que la vie doit continuer, malgré tout.