Attentats à Paris: Un Toulousain écrit à Daesh, après la mort de sa cousine

TERRORISME Sur son blog, le journaliste Simon Castéran publie une lettre ouverte à l'organisation de l'Etat islamique où il rend hommage à sa cousine Madeleine et à la liberté qu’elle incarnait…  

B.C.
— 
Samedi, lors du rassemblement spontané sur la place du Capitole après les attentats de Paris.
Samedi, lors du rassemblement spontané sur la place du Capitole après les attentats de Paris. — B. C. / 20 MInutes

« Oui, je suis un pervers et un idolâtre ». C’est le titre de la lettre ouverte à Daesh écrite par Simon Castéran sur son blog. Vendredi soir, le journaliste toulousain a perdu sa cousine, Madeleine, lâchement assassinée au Bataclan, à Paris.

Dans son texte tout en finesse, il rappelle son goût de la liberté, celui qui fait tant défaut aux terroristes. « L’eussiez-vous connue, que vous l’auriez détestée immédiatement. C’était une femme libre et heureuse, pleine de cette lumière intérieure qui vous manque tant. Horreur suprême, c’était aussi une intellectuelle, qui aimait son métier de prof de lettres en collège. Car oui, chez nous, les femmes ont non seulement le droit d’être éduquées, mais aussi d’enseigner », écrit-il.

Il fustige aussi, non sans ironie, ceux qui tuent au nom « d’Allah le Très Miséricordieux ». « Moi qui croyais que la "miséricorde" suppose la bonté et l’indulgence envers les autres, je ferais mieux de jeter mon dictionnaire ».

Toulouse: hommage aux victimes des attenats de Paris