Toulouse: Après la raclée à Paris, les fans du TFC se lâchent sur Twitter

FOOTBALL En colère ou désabusés, les supporters toulousains ont vivement réagi à la débâcle de l’avant-dernier de Ligue 1, samedi sur la pelouse du PSG...

Nicolas Stival

— 

Ali Ahamada, le gardien du TFC, au côté de l'attaquant du PSG Zlatan Ibrahimovic lors de la large victoire de Paris sur Toulouse (5-0), le 7 novembre 2015 au Parc des Princes.
Ali Ahamada, le gardien du TFC, au côté de l'attaquant du PSG Zlatan Ibrahimovic lors de la large victoire de Paris sur Toulouse (5-0), le 7 novembre 2015 au Parc des Princes. — F. Fife / AFP

Bien sûr, perdre chez l’ogre parisien n’a rien de honteux. Mais prendre 5-0 sans montrer aucun signe de rébellion, cela passe très difficilement auprès des supporters toulousains. Samedi, le TFC a sombré au Parc des Princes, et a enchaîné un douzième match d’affilée sans victoire. Avant-dernière de Ligue 1, l’équipe de Dominique Arribagé désespère les fans qui lui restent encore fidèles. La preuve en dix tweets.

>> A lire aussi : Le PSG colle 5-0 à Toulouse ? Laurent Blanc estime que ses joueurs « ont fait le job »

Tout avait mal commencé, avec la casquette « inappropriée » arborée par l’arrière central Jean-Armel Kana Biyik avant le match.

 

Pour les béotiens, le CFA2, c’est la cinquième division.

 

Le défenseur prêté par Monaco a commis une incroyable erreur sur le deuxième but parisien.

 

Quant au gardien remplaçant du TFC, il n’a rien trouvé de mieux que de demander le maillot de son compatriote parisien à la mi-temps.

 

L’entrée en jeu souriante de l’attaquant serbe, à 4-0 pour Paris, a également du mal à passer.

 

Le constat chiffré du début de saison est implacable.

 

D’une comparaison entre foot et rugby jaillit parfois un trait d’humour.

 

Devant la gravité de la situation, ce supporter prend des accents gaulliens.

 

OK, ce n’est pas le tweet d’un fan des Violets, mais il a été partagé par pas mal d’entre eux.

 

Fondateur du site de supporters LesViolets.com, Jean-Baptiste Jammes se lâche dans une vidéo. Décapant.