Pyrénées: Cinq pistes pour rendre votre séjour au ski insolite

LOISIRS Les stations pyrénéennes tablent pour les premières sur une ouverture le 28 novembre. Cette année, elles surfent sur la vague des expériences insolites et exclusives...

Hélène Menal

— 

L'igloo-bar intimiste de Cauterets.
L'igloo-bar intimiste de Cauterets. — N'PY

Fini le séjour au ski plan-plan, à faire la queue au télésiège avant de rentrer boire un vin chaud au chalet (qu’on a du mal à retrouver parce qu’ils sont tous pareils). C’est quand même furieusement plus tendance de dire qu’on est rentré à l’igloo après avoir skié à la lueur de la pleine lune et fait la connaissance d’un « noviculteur ».

Cette année, les stations pyrénéennes, qui comptent ouvrir pour la plupart le 28 novembre, rivalisent de bons plans décalés permettant de sortir des sentiers battus.

1 - Le refuge et le restau du bout du monde

Il n’y a pas de route pour accéder au Refuge du Lac d’Orédon à rejoindre, à ski ou en raquettes donc, depuis Piau-Engaly. Rénové, ce grand bâtiment qui offre une vue époustouflante servait auparavant d’habitation aux ingénieurs du Lac d’Orédon. Le prix des nuitées démarre à 18,50 euros (en dortoir) et, bien sûr, on peut manger sur place.

Dans la même veine, à Guzet, il est désormais possible de s’offrir un restaurant gastronomique en haut des pistes. Mais de nuit. Et comme les télésièges sont fermés, le convoi se fait en « dameuse-bus ».

2 - Façon Géo-trouvetout

Certains aiment voir l’envers du décor. A La Mongie, on peut se promener en dameuse (avec apéro en haut des pistes). A Luz-Ardiden, la visite de l’usine à neige avec briefing des « snowmakers » (ou noviculteurs) est gratuite.

3- Soirées chaudes à l’igloo

L’igloo a le vent en poupe cette saison. Avec d’abord l’igloo-bar intimiste de Cauterets, avec vin chaud et soupe, qui ouvre le mercredi à partir de trois inscrits. A Luz-Ardiden, trois de ces « habitats insolites » entrent en service à 1.786 m d’altitude. En haut, la Réserve internationale de Ciel étoilé du Pic du Midi, en bas, en exclusivité le ballet des dameuses et les coulisses de la station.

4 - Skier les nuits de pleine lune… et les autres

Le Pic du Midi continue à mettre en valeur son domaine freeride. Avec, pour les spécialistes vraiment très organisés, seulement trois dates : les 23 janvier, 20 février et 25 mars 2016. Trois nuits de pleine lune en fait pour skier à la seule lueur de l’astre de la nuit, après avoir admiré le coucher de soleil sur la terrasse de l’observatoire. 90 euros.

Moins poétique mais plus pratique, la première piste de ski nocturne permanente des Pyrénées ouvre à Font-Romeu.

Descente en nocturne au Pic du Midi. - Manu Bonniot

 

5 - Et, en plus, je répare mes skis moi-même

Régler ses fixations, aiguiser les carres ou reboucher les trous de ses skis, comme un chef, avec ses petites mains. Surfant sur le « Do It yourself », Peyragudes accueille désormais une « Clinique du ski » en bas des pistes, avec des ateliers et animations gratuits.