Toulouse: Des fleurs géantes en hommage à Rémi Fraisse

BARRAGE DE SIVENS Le jeune botaniste étudiait la renoncule à feuilles d'ophioglosse. Un an après sa mort, la fleur est apparue sur plusieurs bâtiments emblématiques...  

Helene Menal

— 

Une renoncule projetée sur le Pont-Neuf à Toulouse, le samedi 24 octobre, en hommage à Rémi Fraisse. Lancer le diaporama
Une renoncule projetée sur le Pont-Neuf à Toulouse, le samedi 24 octobre, en hommage à Rémi Fraisse. — France Nature Environnement

C’était sa fleur emblématique: Celle que Rémi Fraisse étudiait au sein du collectif France Nature Environnement (FNE). Celle sans doute aussi qui l’a poussé à manifester pour protéger la zone humide de Sivens. Des renoncules à feuilles d’ophioglosse ont fait leur apparition sur plusieurs bâtiments toulousains samedi soir, mais aussi sur la façade du Panthéon, à Paris.

Cet hommage poétique a été mis sur pied par la FNE qui constate qu’un an après le drame, des créations de barrages sont encore entérinées « en catimini » par l’Etat en accord avec les Chambres d’agriculture. « Le choc de démocratie tant attendu ne s’est toujours pas produit », estime le collectif d’associations environnementales.

Après l’interdiction de la marche de recueillement prévue à Sivens ce dimanche, les proches du botaniste et sa famille lui rendront un autre hommage en début d’après-midi à Plaisance-du-Touch, près de Toulouse, où il habitait.

>> Lire aussi : Un hommage dimanche, chez lui, à Plaisance

Des militants ont aussi prévu une marche au départ de Gaillac, dans le Tarn, où la préfecture a mis en place des mesures préventives.