Toulouse: Un chauffeur de bus placé en garde à vue après une altercation avec deux adolescentes

FAITS-DIVERS Les deux filles de 14 ans ont été interpellées en premier mais leur récit et la bande-vidéo du bus a entraîné le placement en garde à vue du conducteur de Tisséo…

Helene Menal

— 

L'altercation a eu lieu dans le bus au terminus de la ligne 1
L'altercation a eu lieu dans le bus au terminus de la ligne 1 — Frederic Scheiber/20 Minutes

Que s’est-il passé lundi soir du côté du Fer-à-Cheval, au terminus de la ligne de bus n°1 ? Une chose est sûre, il y a eu une altercation entre le conducteur et les deux dernières passagères, deux adolescentes de quatorze ans, dont une sans ticket. Ces dernières ont notamment brisé des vitres du bus avec un marteau d’alarme.

C’est d’ailleurs pour ces dégradations, et pour avoir insulté le conducteur de Tisséo, qu’elles ont été interpellées juste après les faits et placées en garde à vue.

Les parents des jeunes filles ont porté plainte

Mais leur récit a jeté une autre lumière sur l’affaire. De source policière, il s’avère que suite à une altercation verbale, la situation a dégénéré. Le conducteur a bousculé « physiquement » au moins une des jeunes filles. Il a aussi fermé les portes de bus en attendant l’arrivée de l’équipe sûreté de Tisséo. Et c’est pour se libérer que les adolescentes auraient brisé des vitres.

Mardi après-midi, après visionnage de la vidéo du bus par les policiers, c’est le conducteur qui a été placé en garde à vue pour n’en sortir que mercredi midi. Mardi soir le parquet de Toulouse avait déjà indiqué que les deux adolescentes avaient été remises à leurs parents et qu’elles ne seraient pas poursuivies. Leurs familles ont d’ailleurs déposé plainte pour « violences ».

Le parquet attend désormais les éléments d’enquête pour décider s’il engage des poursuites contre le conducteur qui a réagi de façon disproportionnée.