TFC: «L’ensemble du club est responsable», selon Dominique Arribagé

FOOTBALL Toulouse a chuté à domicile contre Angers, samedi. Le neuvième match d’affilée sans victoire d’une équipe qui n’en finit plus de s’enfoncer au classement de Ligue 1…

N.S.

— 

L'entraîneur du TFC Dominique Arribagé lors du match de Ligue 1 contre Nice, le 23 mai 2015 à Toulouse.
L'entraîneur du TFC Dominique Arribagé lors du match de Ligue 1 contre Nice, le 23 mai 2015 à Toulouse. — F. Lancelot / Sipa

Après dix journées de Ligue 1, et une défaite à domicile contre de décidément étonnants Angevins (1-2), le TFC n’a amassé que huit misérables points. Comme Lens l’an dernier, à pareille époque.

Mais alors que les Sang et Or, futurs relégués, pointaient à la dernière place, les Violets flottent encore au-dessus de la zone rouge, grâce à la médiocrité conjuguée du GFC Ajaccio, de Troyes et de Montpellier (un match de moins), le prochain visiteur au Stadium.

Samedi, les Toulousains ont mené (par Trejo, 25e) mais pour la septième fois cette saison, ils n’ont pas réussi à conserver leur avance. Ndoye (27e) et Camara (34e) ont permis aux Angevins de continuer à jouer les dauphins du PSG, malgré les occasions de Regattin ou de Braithwaite en fin de match.

« On était trop insipides pour gagner »

« Notre adversaire, sans être brillant mais avec beaucoup de cœur, s’est imposé, constate l’entraîneur Dominique Arribagé. Entre la 30e et la 65e minute, on était trop insipides pour gagner ce match. »

Depuis le succès lors de la première journée contre Saint-Etienne (2-1), le TFC reste sur neuf matchs sans victoire, dont quatre défaites. Et le calendrier, avec deux déplacements à Lyon et Paris entrecoupés de la réception de Montpellier, n’incite pas à un fol optimisme.

« L’ensemble du club est responsable devant la situation qui est la nôtre aujourd’hui, joueurs, staff, président, assure Arribagé. C’est grâce à la solidarité que nous allons nous en sortir. » Car compter sur la médiocrité des autres pourrait ne pas suffire.