Toulouse: Un projet d'antenne-relais à Launaguet donne la migraine aux Toulousains

POLEMIQUE Les habitants du quartier du Grand-Selve s’opposent à l’installation de ce pylône sur la commune voisine…

Beatrice Colin

— 

Les slogans ont fleuri dans le quartier toulousain du Grand Selve contre l'implantation d'une antenne-relais à Launaguet.
Les slogans ont fleuri dans le quartier toulousain du Grand Selve contre l'implantation d'une antenne-relais à Launaguet. — Collectif Bien Vivre à Dortis

Ces dernières semaines, des affiches ont fleuri sur les murs et les portails du quartier du Grand-Selve, à Toulouse. Les riverains de ce secteur du nord de la Ville rose sont remontés contre le projet d’installation d’une antenne-relais de téléphonie mobile à quelques mètres de chez eux, sur un terrain de la commune de Launaguet, par l’opérateur Orange.

Ce mardi soir, ils comptent bien montrer leur mécontentement lors d’une commission de quartier avec les élus toulousains. Ce qu’ils ont déjà fait auprès du maire de Launaguet.

Déplacement contesté

« Il y a eu une déclaration préalable déposée pour cette antenne en 2014, sur un terrain près d’une école. La seule possibilité de s’y opposer, c’était de déposer une requête en référé, ce que nous avons fait. Mais nous avons été condamnés et je n’ai pas pu faire autrement que de l’accepter. Nous avons quand même réussi à la faire déplacer à 100 mètres du site initial et de l’école », explique Michel Rougé, maire (PS) de Launaguet.

Un déménagement qui est en réalité à l’origine de la colère des Toulousains.

« Lorsque cette antenne de 27 mètres de haut a été déplacée pour s’éloigner de l’école de Launaguet, c’est pour l’installer à quelques mètres d’une école de Toulouse, et nous n’étions pas au courant, il y a eu un manque de concertation », fulmine Mickaël Bigarré du collectif « Bien vivre à Dortis ». Aux côtés de l’association « Bien vivre au Grand-Selve », ces habitants ont lancé une pétition en ligne sur Change.org.

Réunion d’explication

Et certains ont même empêché les entreprises d’accéder au chantier d’installation. « C’est un sujet qui a plus de deux ans et l’implantation de cette antenne est nécessaire pour améliorer la couverture de nos clients et faire face à l’augmentation démographique et à la saturation des relais », explique Jean-Christophe Arguillère, délégué régional d’Orange

Ce dernier indique qu’une réunion sera organisée avec l’Agence nationale des fréquences dans les prochains jours pour expliquer aux riverains les normes et les risques sanitaires. Pour faire face à la saturation de son réseau, l’opérateur prévoit d’installer une dizaine d’antennes du même type sur la métropole toulousaine.