Toulouse: Une pluie de parapluies pour le tout nouveau Wops festival

CULTURE Dédié à l’art urbain et aux jeunes artistes, ce rendez-vous prend ses quartiers dans la Ville rose du 12 au 18 octobre…

B.C.

— 

Le toit de parapluie déployé à l'occasion de la 1ere édition du Wops festival.
Le toit de parapluie déployé à l'occasion de la 1ere édition du Wops festival. — B. Colin

Armés de leur smartphone, les Toulousains s’affairent rue Alsace pour trouver le meilleur angle. L’objet de tous ces déclics : l’installation d’un toit suspendu de parapluies multicolores.

 

C’est le coup d’envoi poétique de la première édition du festival toulousain Wops, pour « Walk on the pink side ! » (littéralement « Marché du côté rose »).

 

Ce nouveau rendez-vous, créé par la graffeuse Fafi, aujourd’hui exilée à Paris, va faire la part belle aux jeunes artistes du 12 au 18 octobre, que ce soit à travers des œuvres de street art, ou via des plateaux musicaux.

« J’aimerais susciter la curiosité, titiller l’inspiration de chacun et encourager la créativité de tous », explique l’artiste connue pour ses personnages féminins.

 

L’installation de la canopée de parapluie de SEXTAFEIRA rue Alsace Lorraine ! Video By @gigsonlive ! ☔ #toulouse #wopsfestival #visiteztoulouse

Une vidéo publiée par Walk On The Pink Side Festival (@wopsfestival) le 30 Sept. 2015 à 11h20 PDT

 

Cette semaine sera aussi ponctuée par des rencontres avec les acteurs de ce festival qui parleront de leur métier. Ce sera le cas notamment de Mouloud Achour qui animera une masterclass par après-midi au Métronum.