Toulouse: La 4G débarquera dans le métro l'année prochaine

SOCIETE Ce sera la première pierre de la « Smart City », la ville intelligente sur laquelle les Toulousains sont appelés à réfléchir…

Helene Menal

— 

Envoi d'un SMS. Illustration.message SMS sur un smart phone Iphone.
Envoi d'un SMS. Illustration.message SMS sur un smart phone Iphone. — A. GELEBART / 20 MINUTES

« Checker » ses mails le temps d’un trajet entre deux stations, ou envoyer un SMS à la nounou. Voire, pour les courageux, avoir une conversation téléphonique. Le temps où l’on pourra utliser son smartphone dans le métro toulousain s’approche à grand pas.

L’arrivée de la 4G sous terre était annoncée pour la fin de l’année. « Nous tablons désormais sur le premier semestre 2016, indique Bertrand Serp (LR), le conseiller municipal délégué à l’Innovation et au Numérique car nous avons choisi de passer par un consortium d’opérateurs et que les négociations sont longues. » L’idée est d’investir dans l’infrastructure réseau qui permettra de surfer dans le métro puis de la louer au fameux consortium de façon à en amortir le coût sur cinq ans environ.

Remue-méninges en ligne

Pour l’élu, cette petite révolution sera une des premières pierres du projet de « Smart City » qu’il pilote. « L’objectif, explique-t-il, est de construire la ville de demain, un modèle de ville intelligente ». Une Ville rose moderne, plus facile à vivre où, par exemple, les lampadaires s’allumeraient seulement au passage d’un piéton et qui, surtout, ne sortirait pas forcément d’une réunion dans un bureau du Capitole.

D’où l’appel lancé par Toulouse Métropole aux internautes. Ils peuvent proposer idées et concepts en ligne jusqu’au 31 octobre dans les domaines de la mobilité, des e-services ou encore de l’énergie.

Cet appel collaboratif a été précédé d’ateliers avec des échantillons de citoyens témoins. « Les propositions tournaient énormément autour de l’entraide, du partage, et la collaboration » confie Bertrand Serp. Le projet Smart City qui sera mis en musique devra donc être à la fois high-tech et solidaire.