Haute-Garonne : L'élection départementale annulée à Castanet-Tolosan

JUSTICE Le tribunal administratif a jugé qu’il y avait trop d’irrégularités dans les signatures...

Beatrice Colin

— 

Le maire de Castanet-Tolosan, Arnaud Lafon, a perdu l'élection mais gagné la première manche judiciaire
Le maire de Castanet-Tolosan, Arnaud Lafon, a perdu l'élection mais gagné la première manche judiciaire — H. Menal / 20 Minutes

Les habitants du canton de Castanet-Tolosan pourraient retourner aux urnes. Le tribunal administratif de Toulouse vient en effet d’annuler l’élection départementale de mars dernier.

Au soir du second tour, le binôme socialiste Bagnéris-Pruvot était sorti vainqueur devant celui de la droite avec seulement 14 voix d’avance.

17 signatures jugées irrégulières

Les jours qui suivaient leur défaite, Elisabeth Barral et Arnaud Lafon décidaient de déposer un recours, motivé par un certain nombre d’irrégularités relevées, notamment concernant les signatures des votants.

Haute-Garonne : Il perd de 14 voix sur son canton et demande à refaire le match

De quoi « entacher la sincérité du scrutin » selon eux. S’ils avaient comptabilisé plus de 80 irrégularités, « le tribunal en a retenu 17 et comme il y avait 14 voix d’écart, le juge considère que c’est un motif suffisant pour annuler l’élection », explique l’avocat d’Arnaud Lafon et d’Elisabeth Barral, Ludovic Sérée-de-Roch.

Les élus socialistes Bernard Bagnéris et Muriel Pruvot, qui voient leur élection annulée, ont la possibilité d’interjeter appel. S’ils choisissent cette option, ils conserveront leur mandat jusqu’à l’audience en appel.