La jeune femme ayant confié son bébé à des inconnus nie avoir voulu l'abandonner

avec AFP

— 

Une jeune femme a confié son bébé de quatre mois dans un landau à quatre jeunes gens rencontrés samedi soir dans un parc public de Toulouse "pour aller acheter des cigarettes" avant de disparaître
Une jeune femme a confié son bébé de quatre mois dans un landau à quatre jeunes gens rencontrés samedi soir dans un parc public de Toulouse "pour aller acheter des cigarettes" avant de disparaître — Eric Cabanis AFP/Archives

Une jeune femme, qui avait confié samedi son bébé de quatre mois à des inconnus à Toulouse avant de disparaître, a été retrouvée et placée en garde à vue lundi après-midi, apprend-on de source judiciaire.

La jeune femme, en garde à vue à Toulouse après avoir été interpellée, a pris contact par téléphone avec la police, expliquant qu'elle n'avait pas voulu abandonner son enfant, a indiqué le vice-procureur Yves Delperié.

«Acheter des cigarettes»

Elle a confirmé avoir confié son bébé de quatre mois dans un landau samedi soir dans un parc public de Toulouse à quatre jeunes gens, auxquels elle avait indiqué s'absenter quelques instants «pour aller acheter des cigarettes».

Elle a affirmé être allée boire de la bière avec deux connaissances rencontrées en chemin. Quand elle est revenue «son enfant n'était plus là», selon ses explications aux enquêteurs.

Crainte

La jeune femme a ensuite erré, désemparée dans les rues de la ville selon ses dires, avant de se rendre chez sa soeur, qui lui a conseillé de contacter la police.

Elle a affirmé n'avoir eu «aucun désir d'abandonner son enfant» et ne pas s'être manifestée plus tôt, de crainte que son enfant ne lui soit retiré, a ajouté le vice-procureur, précisant que la garde à vue se poursuivrait mardi.

Confié à des militaires

Les quatre jeunes, des militaires, auxquels elle avait confié sa fillette, avaient donné l'alerte après avoir attendu vainement le retour de la maman. L'enfant avait été confié à un foyer maternel spécialisé.

Grâce à quelques mots échangés avec l'un des militaires au moment où elle leur laissait son enfant, elle avait été identifiée comme étant pensionnaire d'un foyer voisin de la prairie des Filtres, un espace vert situé le long de la Garonne où elle avait laissé son enfant.

La jeune femme avait déjà confié son enfant pour la nuit à d'autres pensionnaires de son foyer.

Précédents

Dans l'affaire du petit Ryan, retrouvé le 26 juin errant seul dans un fast-food de la place Clichy (17e) à Paris, la mère a fourni des explications similaires, affirmant qu'elle l'avait laissé dans le fast-food et qu'il n'y était plus à son retour.

En mars dernier, une jeune femme d'une trentaine d'années s'était présentée à l'accueil du tribunal de Narbonne (Aude) en milieu de journée et y avait déposé son enfant de 2 ans avant de repartir.

«La justice prend les enfants, je laisse cet enfant ici», aurait-elle simplement déclaré avant de quitter le tribunal. Elle avait été retrouvée quelques jours plus tard.