Toulouse: Les chiens guides d'aveugles ne veulent plus rester à la porte des commerces

ACCESSIBILITE Un pictogramme est désormais apposé sur certains commerces du centre-ville acceptant les compagnons des malvoyants…

Béatrice Colin

— 

Candy et son chien guide Haïko, un labrador noir, devant l'entrée du Florida.
Candy et son chien guide Haïko, un labrador noir, devant l'entrée du Florida. — B. C. / 20 Minutes

« Je peux rentrer avec mon chien ? », demande Candy, une Toulousaine malvoyante, à un serveur d’un restaurant de la rue du Taur, mercredi après-midi. « Oui, mais en terrasse », lui répond-il. Ce n’est pas la première fois qu’Haïko, son labrador noir qui l’accompagne dans ses moindres déplacements depuis 11 mois, n’est pas le bienvenu à l’intérieur d’un établissement.

« Cela arrive de moins en moins, mais il y a encore des endroits où les gens ne respectent pas la loi », explique Candy.

Pour éviter cette déconvenue, l’association Chiens guide d’aveugles du Grand Sud a décidé de sensibiliser les commerçants du centre-ville à l’occasion de la semaine nationale consacrée aux fidèles compagnons à poils.

Portes ouvertes dimanche

Mercredi après-midi, le premier pictogramme officiel autorisant ces guides à quatre pattes dans des lieux publics a été apposé sur la façade de la brasserie Le Florida, sur la place du Capitole. « Un geste normal », pour son directeur, qui l’est beaucoup moins pour beaucoup d’autres commerçants.

« Nous nous battons encore pour faire passer le message, les chiens guides sont éduqués, ils se tiennent bien et sont propres », martèle Nicolas Guégan le directeur de l’association qui a remis 18 chiens l’an dernier à des déficients visuels et en a une quarantaine en formation.

Dimanche, pour faire découvrir au plus grand nombre l’enjeu pour les malvoyants d’être aidé par ce compagnon, l’association ouvre ses portes à partir de 13h, au 44, rue Louis-Plana.