Des croupiers formés sur le tapis

©2007 20 minutes

— 

Si certains sont déjà en vacances, les nouveaux croupiers du casino-théâtre Barrière apprennent les ficelles du métier en prévision de son ouverture sur l'Ile du Ramier, le 23 août. A l'issue de tests d'aptitudes comprenant notamment des exercices de calcul mental et de mémoire, seuls dix personnes ont été retenues sur 1 300 candidatures. « Beaucoup de gens sont partis d'eux-mêmes quand ils ont appris les conditions de travail : la nuit, les jours fériés... », explique Cyril Gabet, le directeur des ressources humaines. Pour Florian, un des futurs croupiers, « c'est justement la représentation du métier qui est attirante, un monde de loisirs et de fêtes. En plus, les opportunités d'évolutions professionnelles sont nombreuses », ajoute-t-il.

Agés de 19 à 26 ans, les élèves ont déjà commencé depuis une semaine la formation dans une école créée spécialement pour cet établissement. « Ce sont deux mois intensifs pendant lesquels on leur apprend surtout à manipuler les jetons, pour la roulette anglaise par exemple », précise Eric Michelet, le directeur des jeux. Les entraînements se déroulent à l'hippodrome de la Cépière où est provisoirement installé le casino. « Il y a seulement des jeux de tables, mais nous faisons tout de même entre 150 et 200 entrées par nuit », indique Olivier Cahuzac, le directeur de la communication et du marketing. A ses débuts sur l'Ile du Ramier, le casino comptera 14 tables et 250 machines à sous. « Nous en avions demandé 365, mais c'est déjà la plus grosse dotation en France pour une ouverture », affirme Olivier Cahuzac.