Sivens: Quinze zadistes expulsés en mars devant les juges

JUSTICE Ces anciens occupants de la zone du Testet sont jugés à Agen ce mardi pour «rebellions» et «violences»...  

B.C.

— 

Le 6 mars sur le site de Sivens lors de l'évacuation des zadistes par les gendarmes.
Le 6 mars sur le site de Sivens lors de l'évacuation des zadistes par les gendarmes. — J. Rimbert / 20 Minutes

Après plus d’une année d’occupation, le 6 mars dernier, la ZAD du Testet était évacuée par 500 gendarmes mobiles. Les derniers opposants au barrage de Sivens encore présents sur le site étaient interpellés par les forces de l’ordre.

VIDEO. Sivens : Les gendarmes ont évacué les derniers zadistes

Ce mardi après-midi, quinze d’entre eux comparaissent devant le tribunal correctionnel d’Albi pour «rebellions» et/ou «violences».

Des appels à manifester ont été lancés sur les réseaux sociaux pour soutenir ces «inculpés».

Projet de barrage réduit

Depuis le départ du site des opposants au barrage, la Métairie, un bâtiment qu’ils occupaient, a été rasée à l’initiative du Conseil départemental du Tarn. Depuis, les gendarmes et les agriculteurs riverains du site veillent au non-retour des zadistes.

Quant au projet de barrage, abandonné dans sa version initiale, il doit être revu et corrigé. Le Conseil départemental a voté pour une retenue d’eau, réduite de moitié, près du site actuel. Un projet plébiscité par les agriculteurs du secteur, mais contesté par les opposants.