Toulouse: Des élus de Haute-Garonne prêts à accueillir des réfugiés

SOCIETE Onze maires de Haute-Garonne engagent leurs communes face au drame des migrants...

Beatrice Colin

— 

Des réfugiés à Budapest, le 3 septembre 2015
Des réfugiés à Budapest, le 3 septembre 2015 — Frank Augstein/AP/SIPA

Ils ont voulu «d’abord réagir en êtres humains, en républicains». Onze maires du sud de Toulouse ont co-signé avec le député socialiste de la 9e circonscription, Christophe Borgel, un courrier où ils affirment être prêts à accueillir les réfugiés.

Un appel national lancé par le PS

«Le Président de la République François Hollande et la chancelière Angela Merkel ont rappelé la nécessité pour l’Europe d’accueillir. Nous voulons leur répondre, nous sommes prêts en  tant que maires à y prendre notre part», ont indiqué jeudi soir les maires de Ramonville, Saubens, Labarthe-sur-Lèze, Pins-Justaret, Roques-sur-Garonne, Pinsaguel, Eaunes, Villate, Roquettes, Portet et Lagardelle-sur-Lèze.

Une prise de position qui fait écho à l'appel lancé le jour même par l'ancien maire de Toulouse, Pierre Cohen, en qualité de Président de la fédération nationale des élus socialistes et républicains (FNESR), et du premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis.

 

Ils demandent à l'ensemble de élus locaux socialistes et apparentés de prendre leur part, aux côtés des villes qui s’y sont déjà engagées, à «une grande mobilisation pour les réfugiés, afin de structurer un réseau de villes solidaires prêtes à s’engager à accueillir des familles sur leur territoire».

Enfant syrien noyé: Aylan, 3 ans, enfant de l’«humanité naufragée»

Un autre ancien maire de Toulouse a aussi manifesté son indignation ce jeudi après la parution des photos du petit Aylan, retrouvé mort sur une plage de Turquie. Philippe Douste-Blazy, secrétaire général adjoint des Nations Unies et président d’Unitaid, a lancé une pétition sur Change.org après avoir fait appel à la communauté internationale ce week-end.