TFC: Ben Yedder «restera avec nous cette saison», promet Arribagé

FOOTBALL L’entraîneur de Toulouse ne veut pas entendre parler d’un départ de son attaquant vedette, alors que le marché des transferts ferme lundi à minuit...

N.S.

— 

L'attaquant du TFC Wissam Ben Yedder à la lutte avec le milieu stéphanois Jérémy Clément lors du match de Ligue 1 entre Toulouse et Saint-Etienne, le 9 août 2015.
L'attaquant du TFC Wissam Ben Yedder à la lutte avec le milieu stéphanois Jérémy Clément lors du match de Ligue 1 entre Toulouse et Saint-Etienne, le 9 août 2015. — P. Pavani / AFP

Si l’on en croit Dominique Arribagé, les fans du TFC peuvent attendre sans appréhension les douze coups de minuit, lundi soir, qui marqueront la fin du mercato. Malgré ses envies d’ailleurs exprimées tout l’été, Wissam Ben Yedder ne va pas quitter Toulouse, assure son entraîneur.

« Il restera avec nous cette saison, assène le technicien. Nous n’avons plus assez de temps pour nous retourner. » Arribagé s’est exprimé à l’issue de la défaite à Rennes (3-1), samedi soir, au cours de laquelle l’attaquant vedette des Violets est resté sur le banc.

Un événement rarissime et une manière de « punir » les états d’âme du buteur aux 47 réalisations en L1, qui traîne son spleen à l’entraînement et n’a toujours pas digéré son transfert avorté vers le FC Séville. Adrien Regattin lui a été préféré dans l’équipe de départ au côté de Martin Braithwaite, auteur de l’ouverture du score en Bretagne, puis remplacé par Aleksandar Pesic pour les vingt dernières minutes du match.

La jurisprudence Santander - Tafer

Toulouse, auteur d’un début de saison très moyen, veut éviter de perdre son meilleur joueur dans les dernières heures du mercato, sans avoir de remplaçant de valeur sous la main. En août 2010, le TFC avait vendu André-Pierre Gignac à Marseille au terme d’un long feuilleton, puis s'était fait prêter deux jeunes attaquants, Federico Santander et Yannis Tafer, qui n’ont jamais fait oublier « APG ».