Dans le Tarn, on jette les obus à la déchetterie

INSOLITE Pour la deuxième fois en un mois, un obus a été retrouvé dans la benne à ferraille d’une petite déchetterie…

H.M.

— 

Un vieil obus déterré à l'occasion de travaux de terrassement. Illustration
Un vieil obus déterré à l'occasion de travaux de terrassement. Illustration — Fred.Scheiber

Le mystère des obus de la déchetterie d’Anglès, petite commune de la montagne tarnaise, s’épaissit. La Dépêche du Midi révèle dans son édition de jeudi que, pour la deuxième fois durant ce mois d’août, un employé du site géré par la Communauté de communes de la montagne du Haut-Languedoc a retrouvé une ogive de facture ancienne dans la benne à métaux.

Le premier a été volé

La découverte remonte au samedi 22 août. Elle a entraîné la fermeture de la déchetterie durant tout le week-end dans l’attente de l’intervention des démineurs. Un premier obus, différent, avait été récupéré au même endroit le samedi 8 août. Avec un épilogue rocambolesque puisqu’il avait été volé durant le week-end avant même d’être pris en charge par les gendarmes.

Alors, est-ce qu’un habitant du coin est tombé sur une mine d’obus au cours de travaux ? Est-ce une coïncidence ? Quoi qu’il en soit Alain Barthès, le maire de cette commune de 500 âmes, appelle à la prudence dans les colonnes du quotidien régional. Qu’on se le dise, jeter un obus à la benne, c’est dangereux. Car rien ne dit que la munition va rester inerte, surtout si elle subit des chocs et manipulations…