AZF : un avocat en garde à vue

©2007 20 minutes

— 

Hier, la garde à vue d'un avocat toulousain, interpellé lundi matin, a été prolongée dans les locaux du SRPJ. Il est entendu dans le cadre d'une information judiciaire ouverte pour « escroquerie » autour de dossiers d'indemnisation à la suite de l'explosion de l'usine AZF. Certains de ses clients ont-ils voulu abuser du système et par la même occasion le berner ? Avant l'été 2005, les indemnisations des victimes de l'explosion se faisaient à l'amiable. Après, elles ont dû passer devant une commission dite de « recevabilité ». Face au refus de leurs dossiers, des personnes ont choisi le recours à la voie judiciaire pour pouvoir se faire expertiser et indemniser. Certaines en ont-elles profité ? C'est la question à laquelle doit répondre la juge d'instruction.