Toulouse: Un gardien de résidence soupçonné de racketter des locataires

FAITS DIVERS La police a placé en garde à vue un gardien de résidence du quartier Mirail de Toulouse. Il est accusé d'user de violence pour réclamer des loyers sans attestation...

G.D.

— 

Le quartier Mirail à Toulouse.
Le quartier Mirail à Toulouse. — Google Maps

Il est soupçonné d’extorquer de l’argent à plusieurs locataires. Au cours d’une opération de police qui a eu lieu, mercredi matin, dans le quartier Mirail, à Toulouse, le gardien d’une résidence a été interpellé et placé en garde à vue avec une autre personne, selon La Dépêche du Midi.

Des loyers réclamés sans attestation de bail

L’individu, âgé de 38 ans, est arrivé récemment pour surveiller cette résidence. Il est accusé d’avoir utilisé la force pour réclamer des loyers allant de 80 à 200 euros, sans attestation de bail, envers une cinquantaine de locataires. Dans sa loge, la police a retrouvé des couteaux et une barre de fer.

Dénonciation mutuelle

La police a commencé à avoir des doutes sur ce gardien le week-end dernier. Il est venu dénoncer des violences à son encontre de la part de plusieurs personnes de la résidence, notamment deux frères. Ces derniers, à leur tour, ont accusé le vigile d’extorsion et de violence. D’où le lancement d’une enquête.

Les investigations en cours doivent permettre d’établir l’existence avérée d’une situation de racket envers des personnes en difficulté sociale.