La candidature pour la Capitale de la Culture en quête de souffle

©2007 20 minutes

— 

« Nous n'aurons aucune chance d'avoir Toulouse comme capitale européenne de la culture en 2013 si la motivation n'est pas plus forte ». Philippe Douste-Blazy, président de la communauté d'agglomération n'y est pas allé par quatre chemins vendredi, demandant « un peu plus d'ambition » aux élus du Grand Toulouse pour défendre cette candidature. Il relayait ainsi le sentiment partagé par certains responsables du projet face au dynamisme d'autres villes comme Marseille ou Lyon. D'autant qu'un premier dossier doit être déposé mi-novembre afin de présélectionner trois villes avant une désignation définitive en 2008. « Nous n'avons pas voulu faire de la simple communication pour l'instant, mais plein de choses sont en route », souligne de son côté Marie Déqué, adjointe au maire à la Culture.