Faute de financements, douze familles à la rue

©2007 20 minutes

— 

Demain matin, douze familles et leurs trente enfants pourraient se retrouver à la rue. Hébergées jusqu'à présent à l'hôtel, elles ne seront plus prises en charge par les financements de l'Etat à partir de la nuit prochaine. La Ddass évoque le manque de moyens. Or, pour Geneviève Genève, de l'association Médecins du monde, ralliée au collectif Inter-associations, « ils veulent faire disparaître le dispositif hôtelier, mais le problème c'est qu'ils n'ont pas mis autre chose en place, alors que ça coûterait moins cher ». Pour elle, la continuité d'hébergement inscrite dans la loi Borloo de mars 2007 sur le droit au logement opposable n'est pas respectée : « C'est inscrit, mais il n'y a pas les moyens qui vont avec. »

octobre Ces douze familles, sans papiers mais non soumises à un arrêté de reconduite à la frontière, ont déjà passé une nuit sur la place du Capitole, en octobre. Après une journée de sit-in au Crédit municipal, des fonds avaient été débloqués.