Toulouse: Des avions, des Center Parcs... et des baguettes aveyronnaises dans l'escarcelle des Chinois

ECONOMIE L’escale toulousaine du Premier ministre chinois se solde par 22 contrats d’un montant de près de 3,5 milliards d’euros…

H.M. avec AFP
— 
 Li Keqiang  à Toulouse avect son homologue français Manuel Valls qui n'a pas résisté à la tentation d'un selfie.
Li Keqiang à Toulouse avect son homologue français Manuel Valls qui n'a pas résisté à la tentation d'un selfie. — AFP

Près de 3,5 milliards d’euros de contrats. Voilà le bilan chiffré de l’escale toulousaine ce jeudi de Li Keqiang, le Premier ministre chinois. 22 accords ont été signés en présence de Manuel Valls, en plus de ceux déjà annoncés à Paris et Marseille.

Energie et Télécom

A Toulouse, le groupe de tourisme Pierre et Vacances a notamment signé un accord pour développer ses Centers Parcs en Chine et en Asie.

Signature de 22 accords de coopération entre des entreprises chinoises et françaises #SEFC15 pic.twitter.com/QHnaXPTzJ2
— Martin MALVY (@martinmalvy) July 2, 2015

 

Schneider Electric a noué un accord estimé à 500 millions d’euros avec le groupe chinois de matériaux de construction CNBM pour la gestion de la consommation énergétique de bâtiments et d’usines. Et Alcatel Lucent a décroché deux « accords-cadres » pour fournir des équipements de télécommunication à des groupes chinois hors de Chine, principalement en Afrique, pour un montant total de 1,3 milliard d’euros.

La commande géante passée à Airbus

Sans compter la commande géante déjà annoncée mardi de 75 Airbus A330 (dont 30 en option), qui avoisine les 10 milliards d’euros.

Boulangerie traditionnelle

Plus anecdotique mais symbolique, l’entreprise aveyronnaise Galzin, spécialisée depuis trois générations dans la boulangerie de luxe, a aussi trouvé son bonheur parmi les 400 chefs d’entreprise de la délégation chinoise.

Ses pains et viennoiseries surgelés et ses « méthodes traditionnelles » vont prendre la direction de l’Empire du milieu grâce à deux contrats signés ce jeudi. L’un pour l’ouverture de deux magasins et d’une école de formation à Suzhou, à une centaine de kilomètres de Shangai. L’autre pour implanter un magasin et une école de formation à Chengdu, dans la province du Sichuan où une Maison Sud-Ouest France, sorte d’ambassade économique, est déjà ouverte.

Li Keqiang et Manuel Valls, qui n’a pas résisté à la tentation d’un selfie avec son homologue, doivent se rendre en début d’après-midi sur le grand site toulousain d’Airbus. Ils y signeront un nouvel accord prévoyant l’extension du site chinois d’Airbus à Tianijin pour aménager les cabines des A330 destinés au marché chinois.