Malgré les commandes, l'effet Power 8 persiste

©2007 20 minutes

— 

Alors qu'Airbus enregistre une commande record d'A350 par Qatar Airways, le plan de restructuration Power 8 entre dans sa phase de concrétisation. Hier, lors du comité européen de l'avionneur, la direction a présenté aux syndicats la réorganisation du groupe autour de quatre pôles d'excellence en Europe et non plus huit.

Dans cette répartition, la France hérite de la responsabilité des établissements de production des tronçons d'avions. « Or, sur six sites, cinq sont à vendre. On trouve ça plutôt injuste, elle est un peu la laissée pour compte », déplore Jean-François Knepper, vice-président Force ouvrière du comité européen. Cette vente des sites, planifiée sous le nom de Zéphir, semble désormais en marche. « Comment va-t-on continuer à produire à cette cadence, si on vend nos sites ? En France, ils sont très productifs et on ne saura pas faire mieux et moins chers chez d'autres », insiste le syndicaliste, qui en appelle aux promesses faites par Nicolas Sarkozy lorsqu'il était candidat. Quant au volet social qui porte sur 10 000 suppressions d'emplois, dont la moitié à Airbus, il sera examiné aujourd'hui en comité central d'entreprise. Des experts devraient y être choisis pour le mener à terme.