Les « SFR » ne raccrochent pas

©2007 20 minutes

— 

Près de 85 % des salariés du centre d'appel SFR de Toulouse ont à nouveau débrayé hier. Le conflit dure depuis l'annonce du transfert du centre dans le giron du sous-traitant Téléperformance, le 23 mai. « Nous allons perdre en salaire », explique l'intersyndicale. « Je sais vendre des téléphones, mais pas des pneus », ajoute une chargée de clientèle... La direction de SFR a indiqué hier que le projet d'externalisation serait « mené à son terme ».