VIDEO. Top 14: Revivez les sept derniers sommets entre Toulouse et Clermont

RUGBY Le choc entre Haut-Garonnais et Auvergnats, qui se défieront samedi en demi-finale du Top 14, fait partie des classiques du championnat de France…

Nicolas Stival

— 

En 2011 à Marseille, Clermont et Julien Malzieu n'avaient pas réussi à échapper au Stade Toulousain de Thierry Dusautoir lors de la demi-finale du Top 14.
En 2011 à Marseille, Clermont et Julien Malzieu n'avaient pas réussi à échapper au Stade Toulousain de Thierry Dusautoir lors de la demi-finale du Top 14. — K. Villalonga / Sipa

Depuis 21 ans, le Stade Toulousain et Clermont se sont affrontés sept fois en demi-finale ou en finale du championnat de France. Avant les retrouvailles de samedi, lors d’une demie à Bordeaux, la balance penche clairement du côté des Rouge et Noir, vainqueurs de cinq de ces rencontres, dont quatre finales. Cependant, les Jaunards ont remporté deux des trois demi-finales entre les deux équipes…

Finale 1994 : Toulouse lance son quatre à la suite (22-16)

Mené de sept points jusqu’à la 63e minute (9-16), le Stade Toulousain inverse la tendance grâce à un essai de Cazalbou et à la botte de Deylaud, auteur au total de 17 points, dont deux drops. Entré en jeu, le futur entraîneur toulousain Ugo Mola remporte son premier Bouclier de Brennus, au grand dam de l’ASM des frères Saint-André. Toulouse gagnera aussi les trois titres suivants.

Finale 1999 : Stensness délivre le Stade (15-11)

Le glouton Rouge et Noir a dû laisser le Bouclier 1998 à son rival, le Stade Français. Lee Stensness sera le grand bonhomme de la reconquête. Plutôt discret durant la saison, l’ancien centre des All Blacks, positionné à l’ouverture, récupère un dégagement du Montferrandais Gérald Merceron pour filer entre les poteaux. L’icône toulousaine Christophe Deylaud (34 ans) a suivi la finale comme remplaçant. Quelques semaines plus tard, il signera à Agen.

Finale 2001 : La jeunesse toulousaine au pouvoir (34-22)

Ils ont 19 ou 20 ans, et commencent leur carrière par un titre après lequel une légende comme Serge Blanco court toujours. Nicolas Jeanjean, Clément Poitrenaud et Frédéric Michalak (auteur de quatre pénalités) symbolisent l’allant du Stade Toulousain, vainqueur d’une finale emballante face au Clermont d’Aurélien Rougerie, à peine plus âgé que le trio d’en face.

Demi-finale 2007 : Clermont s’impose enfin (20-15)

Les huit points d’avance à une demi-heure de la fin ne suffisent pas au Toulouse du buteur Jean-Baptiste Elissalde, au Stade-Vélodrome de Marseille. Deux essais de Tony Marsh et Aurélien Rougerie, combinés à l’efficacité au pied de Brock James, permettent à Clermont de dominer enfin les Rouge et Noir dans un match décisif. Problème : il s’agit « seulement » d’une demi-finale. L’ASM ratera la dernière marche face au Stade Français.

Finale 2008 : le « Bison » Kelleher fait mal aux Auvergnats (26-20)

Toulouse attend le Bouclier depuis sept ans, Clermont depuis toujours. Mais, malgré un essai du capitaine Rougerie, l’ASM tombe une nouvelle fois sur un Néo-Zélandais en état de grâce. Après Stensness en 1999, c’est le demi de mêlée Byron Kelleher qui va mettre son équipe sur la route du titre, à l’issue d’une finale très enlevée.

Demi-finale 2009 : Clermont mate un Stade émoussé (19-9)

Troisième match de phase finale en trois ans entre les deux équipes, à Bordeaux cette fois-ci. Comme en 2007, les Jaunards remportent cette demi-finale, marquée par la jolie prestation de Brock James côté auvergnat et par la retraite de Fabien Pelous côté toulousain. Puis, comme en 2007, ils perdront la finale, cette fois face à Perpignan.

Demi-finale 2011 : « Caucau » assomme l’ASM (29-6)

Un an plus tôt, Clermont a enfin décroché le Graal : le premier Bouclier de Brennus de son histoire ! Il n’y aura pas de doublé. La route des Auvergnats s’arrête net en demi-finale, à Marseille. L’imprévisible ailier fidjien Rupeni Caucaunibuca est dans un bon jour et plante deux essais pour Toulouse, qui remportera également la finale, puis celle de 2012.