Toulouse: Le tagueur se fait interpeller, c'était un artiste qui travaillait sur commande

INSOLITE Le quiproquo a eu lieu mercredi soir dans une station-service…  

Helene Menal

— 

Du matériel de graffeur. Illustration
Du matériel de graffeur. Illustration — C. VILLEMAIN / 20 MINUTES

L’art de la méprise. Mercredi soir, n’écoutant que son civisme, une personne a appelé le commissariat de Toulouse pour signaler qu’un tagueur était en train de s’en prendre au rideau de fer de la station-service Avia, sur l’avenue Jean-Chaubet, dans le secteur du Château de l’Hers. Il était 22h30 quand une patrouille est arrivée sur place pour interpeller le vandale en flagrant délit.

Du travail de pro

Fausse piste. En fait, c’était un vrai graphiste. Contacté, le patron de l’établissement a expliqué aux policiers que, lassé de se faire taguer fréquemment et n’importe comment, il avait préféré « faire appel à un vrai professionnel ».