Toulouse: Le radar-mouchard débarque aux passages à niveau

SNCF C’est l’une des mesures prises pour limiter les accidents aux passages à niveau en centre-ville…

Béatrice Colin

— 

Illustration passage a niveau et danger de les traverser. Mortalite et accidents sur les passages niveaux. points noirs. Passages a niveau dangereux.
Illustration passage a niveau et danger de les traverser. Mortalite et accidents sur les passages niveaux. points noirs. Passages a niveau dangereux. — Alexandre GELEBART/20MINUTES

Au cours des cinq dernières années, six personnes ont perdu la vie à des passages à niveau en Haute-Garonne. Un chiffre encore trop élevé pour les services de l’Etat et la SNCF réseau, surtout quand dans « 99 % des cas, ces accidents sont dus à une infraction au Code la route, souvent au non-respect du panneau de stop », explique Antoine Latouche, directeur territorial adjoint à la SNCF réseau.

Douze points noirs en Midi-Pyrénées

Ce mercredi, à l’occasion de la journée nationale de sécurité routière aux passages à niveau, ses équipes étaient mobilisées sur celui de l’avenue Déodat-de-Sévérac. Depuis 2010, et le lancement des travaux pour le tramway, il n’a plus été le théâtre du moindre incident et devrait donc sortir de la liste de la liste des douze passages à niveau de la région dits prioritaires.

Carte des passages à niveau prioritaires en Midi-Pyrénées selon la SNCF. - SNCF Réseau

 

« Les neuf situés en Haute-Garonne sont concentrés dans l’agglomération toulousaine. Nous avons mené sur l’ensemble des 217 passages à niveau du département, prioritaires ou non, des diagnostics sécurité qui sont quasiment tous achevés », relève le sous-préfet de Muret, François Beyries.

Pour certains, les travaux d’aménagement se traduiront par une simple reprise du nivellement de la route. Pour les neuf prioritaires, la suppression est envisagée. C’est le cas à Montaudran et Muret où ils devraient disparaître du paysage à l’horizon 2020. Une étude est en cours pour supprimer aussi celui de la route de Seysses.

Premier radar du genre en Midi-Pyrénées

A Toulouse, ceux de la rue Saint-Roch et de l’allée Maurice-Sarraut sont les deux autres points noirs restant à traiter. Dans le dernier cas, une solution alternative a été trouvée pour contraindre les conducteurs à respecter le code de la route. Fin juillet, un radar sera mis en service, il flashera tous ceux qui franchiront le passage lorsque les feux se mettent à clignoter, à l’image des mouchards aux feux rouges.

« C’est un nouveau dispositif, c’est le premier exemplaire que nous installons en Midi-Pyrénées », souligne Antoine Latouche de SNCF réseau. Et si ça marche, ce ne sera certainement pas le dernier.