Toulouse: Il parcourt 500 km à pied contre les leucodystrophies

INITIATIVE Le comédien toulousain Gérard Pollet a quitté la Ville rose pour rallier Avignon avec l’objectif de récolter des fonds…

Beatrice Colin

— 

Gérard Pollet, (au centre)vice-président de l'association ELA à l'hôtel de région,  avant son départ mardi.
Gérard Pollet, (au centre)vice-président de l'association ELA à l'hôtel de région, avant son départ mardi. — Region Midi-Pyrénées

Première étape de son périple de 500 kilomètres, une pause à Villefranche-de-Lauragais aux côtés du chanteur et ex-rugbyman, Omar Hasan, ce mercredi après-midi.

 

Le comédien toulousain Gérard Pollet s’est lancé mardi dans une marche reliant la Ville rose à Avignon avec comme objectif : lever des fonds pour la lutte contre les leucodystrophies, notamment à l’association ELA dont il est le vice-président, avec l’espoir de contribuer à trouver un jour un médicament.

Professeur au conservatoire de Toulouse, il ira au cours de son voyage d’un mois, appelé « l’espoir en chemin », « dans les écoles, les théâtres, les musées, les librairies, les foyers ruraux, pour sensibiliser sur ces terribles maladies dégénératives par le biais de l’Art et de la Littérature ». Avec pour fil conducteur, Victor Hugo et ses contemplations.

Une marche de 14 ans

Une vingtaine d’artistes, d’Irina Medvedeva à Andrée Benchétrit, partagera son aventure culturelle. Elle ne s’achèvera pas à Avignon, car le comédien envisage de parcourir d’ici 2028, 10 000 kilomètres à travers 10 pays, à raison d’un à deux mois par an.

Un voyage à pied de 14 ans, en mémoire de son fils Christophe, décédé il y a 14 ans à l’âge de 14 ans de cette maladie dégénérative.