Barrage de Sivens: Retour des zadistes sur le site

SOCIETE Des militants zadistes sont venus nettoyer le site ce lundi matin pour montrer qu'ils étaient toujours présents et vigilants, avant d'être expulsés par les gendarmes...

B.C. avec AFP

— 

Le 6 mars sur le site de Sivens lors de l'évacuation des zadistes par les gendarmes
Le 6 mars sur le site de Sivens lors de l'évacuation des zadistes par les gendarmes — J. Rimbert / 20 Minutes

Les derniers zadistes installés sur le projet de barrage de Sivens ont été évacués le 6 mars dernier, à grand renfort de forces de l'ordre. Une trentaine d'entre eux a réinvesti le site ce lundi pour la matinée.

Sivens: Les gendarmes ont évacué les derniers zadistes

Equipés de râteaux, fourches et sacs-poubelle, ces militants sont arrivés vers 7h30 sur l'ancienne «Zone à défendre», qu'ils ont occupé durant seize mois, expliquant qu'ils voulaient nettoyer la zone des déchets qu'ils y avaient laissés.

Expulsés par les gendarmes à 10h30

«Nous, quand on part, on a pour habitude de nettoyer la zone. Mais nous n'en avons pas eu le temps car on nous a expulsés», explique un membre du collectif «Tant qu'il y aura des bouilles» qui avait annoncé qu'ils repartiraient vers 11h.

Ils ont finalement été expulsés vers 10h30 des lieux sous l'escorte des gendarmes.

Projet de barrage réduit

Cette opération vise aussi à montrer que les zadistes sont toujours vigilants face à un nouveau projet. Si le Conseil départemental du Tarn a abandonné le 6 mars son projet originel, il a approuvé un barrage diminué de moitié qui doit être construit non loin du site initial. 

Sivens: Le conseil général opte pour un barrage réduit