Toulouse: Une étudiante séquestrée et violée pendant 24 heures

FAITS DIVERS Les enquêteurs ont interpellé un individu déjà condamné pour des faits similaires...

Olivier Aballain

— 

Toulouse, le 26 février 2013. Illustration Police Nationale devant le commissariat central.
Toulouse, le 26 février 2013. Illustration Police Nationale devant le commissariat central. — Fred.Scheiber

Après 24h de calvaire, la victime avait trouvé refuge dans un bar. Selon Côté Toulouse, un individu a été mis en examen jeudi 7 mai dans le cadre d'une information judiciaire ouverte pour viol et séquestration.

Sa victime présumée, une étudiante, s'était signalée à la police mardi 5 mai vers 16h30 après avoir réussi à prendre la fuite. La jeune fille a déclaré avoir été séquestrée et violée dans un appartement du quartier Marengo-Jolimont, près de la gare de Toulouse.

Violée plusieurs fois sous la menace d'un couteau

Selon les premiers éléments, la victime aurait été violée plusieurs fois sous la menace d'un couteau. A partir de ses déclarations, les policiers ont interpellé dès mardi un individu d'une trentaine d'années habitant dans le quartier. Selon France Bleu Toulouse, l'homme serait un récidiviste.

Il a été mis en examen jeudi pour viol aggravé sous la menace d'une arme, et séquestration, puis placé en détention provisoire.

Début avril, une étudiante polonaise avait été probablement enlevée avant d'être violée après une soirée dans le quartier Saint-Pierre, au centre-ville de Toulouse.