Toulouse: Les motards dans le viseur, avec de gros moyens

SECURITE En raison de la recrudescence des accidents impliquant des deux-roues motorisés, les gendarmes et policiers sont sur le qui-vive. Ils ont même sorti l'hélicoptère pour ce vendredi soir...

Hélène Menal
— 
Les motards seront particulièrement surveillés ce mois-ci sur les routes du département. Illustration
Les motards seront particulièrement surveillés ce mois-ci sur les routes du département. Illustration — M.LIBERT/20 MINUTES

Si vous comptez faire des courses du côté de Portet-sur-Garonne en cette soirée de vendredi et que vous êtes en deux-roues, vissez bien votre casque et allez-y mollo sur l'accélérateur.

Depuis 16 heures, à la demande du préfet, la gendarmerie et la police unissent leurs forces dans le secteur pour contrôler essentiellement les deux-roues motorisés. Un hélicoptère a même été mobilisé pour un meilleur repérage des contrevenants.

Au-delà de cet impressionnant déploiement ponctuel, les motards feront l'objet d'une vigilance accrue durant tout le mois de mai.

Un lourd tribut

Cette attention particulière découle directement des statistiques. Alors que les usagers de deux-roues motorisés représentent 2% du trafic, ils ont concentré 35% des tués sur les routes de la Haute-Garonne en 2014. Depuis janvier, sur 14 victimes, quatre sont motards et deux des accidents mortels recensés n'impliquaient aucun autre véhicule.

L'accidentologie en Haute-Garonne pour avril 2015. - Préfecture de la Haute-Garonne

 

Mais le mois mai ne sera pas uniquement répressif. Les gendarmes se sont associés à l'association des Motards au grand cœur. Ensemble, du 10 au 30 mai, ils mèneront des opérations dans de nombreuses communes pour «vérifier le bon état» des engins et «rappeler les consignes de prudence».