Deux Toulousains de 12 et 14 ans parmi les 104 tués partis faire le djihad

TERRORISME Les services antiterroristes ont confirmé le décès de ces deux adolescents partis avec leur mère en Syrie pour faire le djihad...

B.C. avec AFP

— 

Raqqa (Syrie). Photo non datée de combattants de Daesh paradant dans les rues de Raqqa.
Raqqa (Syrie). Photo non datée de combattants de Daesh paradant dans les rues de Raqqa. — Uncredited/AP/SIPA

Ils étaient partis il y a deux ans avec leur mère, une femme originaire de l'agglomération toulousaine et qui, selon les services antiterroristes, s'était radicalisée. Deux jeunes de 12 et 14 ans ont été identifiés parmi les 104 islamistes ayant quitté la France pour mener le djihad en Syrie et en Irak et depuis décédés.

Ces deux mineurs avaient été reconnus sur des vidéos de propagande jihadiste. L'un des deux a perdu la vie en mars lors de combats près de la frontière entre la Syrie et la Turquie a précisé une source des services antiterroristes.

Plus de 100 Français partis faire le djihad, sont morts

En novembre dernier, un enfant indiquant qu'il était originaire de la Reynerie était apparu dans une vidéo de propagande avec un fusil à la main aux côtés d'un jeune Strasbourgeois.

Mais la vidéo qui a choqué la France entière est celle diffusée en mars. On y voit un  adolescent qui se tient aux côtés de Sabri Essid, un proche de Mohamed Merah, et qui exécute un homme d'une balle dans la tête. Il avait été reconnu par ses camarades d'école, profondément touchés par la barbarie de son acte alors qu'il était décrit par ses professeurs comme un élève brillant.

Daesh: L'enfant «bourreau» reconnu par ses camarades de classe toulousains

En 2013 et 2014, deux autres jeunes originaires de Toulouse avaient perdu la vie. Partis faire le djihad, Jean-Daniel et Nicolas Bons étaient morts en Syrie, le premier avait pris une balle lors d'une attaque à Alep, le second s'était fait exploser à Homs au nom d'Allah.