Toulouse: Midi-Pyrénées est dans le top 3 des régions les plus espionnées d'Europe

ECONOMIE La région Midi-Pyrénées est particulièrement soumise, avec l'Île-de-France et Rhône-Alpes, au piratage industrielle, selon la Direction générale de la sécurité intérieure...

G.D.

— 

Illustration: sécurité informatique, piratage.
Illustration: sécurité informatique, piratage. — SEBASTIEN SALOM-GOMIS/SIPA

Midi-Pyrénées fait partie des trois régions les plus espionnées d'Europe. Les deux autres sont l'Ile-de-France et Rhône-Alpes. L'information vient de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), selon La Dépêche du Midi. Il est vrai que de nombreux sièges sociaux d’entreprises stratégiques dans les domaines aéronautique, spatial, pharmaceutique et dans l'agroalimentaire ont élu domicile dans cette région.

Trois entreprises sur quatre victimes de malveillance

«Depuis deux ans, trois entreprises sur quatre subissent des problèmes de malveillance. Mais huit entreprises sur dix ignorent qu'elles sont espionnées. Quand nous intervenons dans ces sociétés, celles-ci découvrent subitement qu'elles hébergent des logiciels malveillants qui permettent de récupérer des informations confidentielles», explique Jean-Nicolas Piotrowki, le PDG de la société toulousaine ITrust au quotidien régional.

Les PME en ligne de mire

Sa société qui a multiplié par quatre le nombrte de ses interventions et par trois son chiffre d’affaires, est aussi l'organisateur du salon Cyber@Hack consacrée à la sécurité informatique et dont la deuxième édition s'est tenue le mois dernier à Toulouse.

Les PME de l’aéronautique, par exemple, se retrouvent aussi en ligne de mire des pirates professionnels. Ils évitent parfois de s’attaquer à une grosse entreprise comme Airbus, pour se pencher sur le cas de petites entreprises moins bien protégées.