Toulouse: L’imprimante 3D fait sa révolution au FabLab Festival

TECHNOLOGIES Cette manifestation, qui a lieu du 6 au 10 mai, doit permettre au grand public de mieux comprendre les enjeux de ces ateliers de fabrication numérique...

Julie Rimbert

— 

Un objet crée grâce à l'impression 3D.
Un objet crée grâce à l'impression 3D. — Artilect

Du 6 au 10 mai, les inventeurs et geeks en tout genre ont rendez-vous à Toulouse à l'occasion du FabLab Festival. Cette manifestation grand public réunira différents FabLab de France et de l'étranger pour mettre en avant la révolution numérique qui agite ces ateliers de fabrication depuis plusieurs années.

Premier Fab Lab crée à Toulouse

Car depuis la création en 2009 du Fab Lab toulousain Artilect, les imprimantes 3D, découpeuses lasers et fraiseuses se sont démocratisées. Dans cet atelier installé dans les halles des anciennes usines Anconnetti, dans le quartier de la Cartoucherie, ceux qui ont l'âme de Géo Trouvetou peuvent fabriquer tous types d'objets, allant du prototype au meuble en passant par l'œuvre d'art.

La Ville rose est la première de France où s'est implanté ce concept inspiré des Etats-Unis. C'est pour mieux expliquer les enjeux de ce mouvement que les membres d'Artilect organisent le Fab Lab festival.

 

«Notre objectif est de montrer que sans les barrières matérielles, comme les machines, et celles du savoir-faire, la création et l'innovation sont facilitées, explique Nicolas Lassabe, président d'Artilect qui compte 850 adhérents. Nous permettons aux utilisateurs de prendre conscience de leur capacité à fabriquer, inventer, créer. Le festival est un moment privilégié qui matérialise les prémices de la troisième révolution industrielle qui s'annonce plus prometteuse que la révolution d'Internet».

4.000 visiteurs attendus

Ateliers, conférences ou tables ronde, près de 4.000 visiteurs sont attendus durant le festival, parrainé par Axelle Lemaire, la secrétaire d'Etat chargée du numérique. Neil Gershenfeld, le créateur du concept des laboratoires de fabrication en 2006, et fondateur de la Fablab Academy, sera aussi de la partie.

Pendant quatre jours, le public pourra découvrir les nombreuses applications de ces nouveaux lieux du numérique. Une main mécanique, réalisée par une imprimante 3D, à destination d'un adhérent d'Artilect ayant perdu une partie de sa main, sera notamment présentée. Mais aussi rencontrer Anjan Contractor, le co-inventeur de l'imprimante 3D alimentaire qui travaille avec la NASA sur ses longues missions dans l'espace.

Il veut présenter sa voix à Obama

Autre star du festival: le sculpteur de voix toulousain Gilles Azzaro qui a réalisé par impression 3D un spectrogramme de la voix du président Obama qu'il avait été lui-même présenté au président américain en 2014.