Toulouse: Les escape game, c'est tendance

LOISIRS Le jeu d'évasion grandeur nature, inventé au Japon, débarque dans la Ville rose...

Julie Rimbert

— 

Pour sortir de la pièce secrète, il faut résoudre les énigmes et trouver la clef.
Pour sortir de la pièce secrète, il faut résoudre les énigmes et trouver la clef. — Néo Arcadia

Un jeu d'évasion gradeur nature où les participants font tourner leurs méninges pour trouver la clef des champs. C'est le nouveau concept des escape game, inventé en 2007 au Japon, qui débarque aujourd'hui dans la Ville rose. Après AdventureRooms qui a ouvert la voie en février, c'est la société Néo Arcadia qui lance une salle d'escape game située dans la rue Bayard.

Une salle Cluedo et un cachot

Le but du jeu baptisé Enigma Escape est de s'évader d'une pièce thématisée, en groupe de trois à cinq personnes. Le tout en moins d'une heure. Pour y arriver, il faut résoudre une série d'énigmes à travers différentes salles secrètes. «Le jeu mise avant tout sur la réflexion et il n'y a rien d'effrayant dans les salles, explique Romain Durand, l'un des deux gérants de Néo Arcadia. La première salle propose de trouver le meurtrier de Pierre Rousseau, un peu comme au jeu du Cluedo. La deuxième énigme se passe quant à elle au sein d'un cachot où les joueurs doivent s'échapper avant le retour du propriétaire».

Ouvert depuis le 21 avril, ce nouveau concept qui tend à élargir la clientèle de cette salle de jeu toulousaine vise une clientèle jeune et les comités d'entreprise. Le jeu se joue en groupe, de trois à cinq personnes pour des tarifs compris entre 15 et 29 euros par personne.