Toulouse: Un garçon de neuf ans entendu par les gendarmes pour avoir tiré les cheveux de son amoureuse

INSOLITE Le petit Jordan a été entendu mardi par la gendarmerie de Saint-Lys (Garonne), à suite du dépôt de plainte par la mère de la fillette bousculée...

Julie Rimbert
— 
Illustration de la gendarmerie.
Illustration de la gendarmerie. — XAVIER VILA/SIPA

C'est une amourette de gamin qui a fini à la gendarmerie. Selon La Dépêche du Midi, Jordan, un enfant de neuf ans scolarisé dans une école de Saint-Lys, a été entendu mardi après-midi à la gendarmerie de la commune pour avoir tiré les cheveux de son amoureuse. Une convocation qui scandalise les parents de cet élève, estimant que l'audition d'une demi-heure avec un gendarme a traumatisé leur fils, qui refuse d'ailleurs depuis de retourner à l'école.

La mère de la fillette bousculée porte plainte

L'incident entre Jordan et son amoureuse de CM1 remonte à une quinzaine de jours. Après avoir appris que sa fiancée ne voulait plus de lui, le petit garçon met trois gifles et tire les cheveux de celle qui vient de lui briser le cœur. Après avoir été alertés de ce comportement par l'école, les parents de Jordan ont sermonné leur fils mais pensaient que l'histoire était close.

Sauf que la mère de la petite fille a porté plainte à la gendarmerie de Saint-Lys. C'est dans ce cadre que le petit Jordan et sa maman ont été entendus. Les gendarmes ont justifié cette audition par un article de loi qui les oblige à prendre toutes les plaintes qui leur sont soumises. Finalement, il n'y aura pas de suite à cette plainte: le parquet des mineurs de Toulouse a indiqué ce jeudi soir que l'affaire était classée.