Toulouse: Shhaker simplifie vos loisirs entre amis

SOCIETE Cette jeune start-up qui vient d'intégrer le camping de la TIC Valley propose des activités sortant des sentiers battus, à faire en groupe...

Julie Rimbert

— 

Illustration de rafting. Ben Pierce/Bozeman Daily Chronicle via AP /MTBOZ201/401867615150/JUNE 5, 2012 PHOTO/1504150049
Illustration de rafting. Ben Pierce/Bozeman Daily Chronicle via AP /MTBOZ201/401867615150/JUNE 5, 2012 PHOTO/1504150049 — Ben Pierce/AP/SIPA

Des activités funs, à faire en groupe mais sans galérer pour l'organisation. C'est l'esprit du site Shhaker qui permet de partager des loisirs entre amis et de les réserver en un temps record. Créée en mars par deux jeunes diplômés de Toulouse Business School, la société, qui a déjà enregistré un millier de connexions et une centaine de ventes, vient d'intégrer la nouvelle promotion du camping de la TIC Valley, un accélérateur de starts-up.

Un quinzaine d'activités originales

Ski nautique, paintball, rafting ou bubble foot, les loisirs proposés sortent des sentiers battus. «Notre cible, ce sont les associations ou les entreprises qui veulent créer une cohésion d'équipe, souligne Julien Cousi, l'un des deux fondateurs de Shhaker. Quand nous étions étudiants, nous avons constaté qu'il fallait trois heures pour organiser une sortie de groupe : entre la réservation, le paiement et les invitations aux personnes, on perd un temps fou. Shhaker permet de réduire ce temps, de cibler les activités sympas et de tout payer en ligne.»

Toutes les activités proposées sur le site se pratiquent en Midi-Pyrénées. Une quinzaine de prestataires est déjà répertoriée. Les jeunes entrepreneurs ont investi 10.000 euros dans leur société qu'il compte faire évoluer très rapidement.

«D'ici deux semaines, nous allons doubler le nombre de nos prestataires, explique Julien Cousi. Par exemple, nous allons proposer un jeu d'évasion grandeur nature où les joueurs doivent résoudre une énigme pour sortir d'une pièce». Pour l'utilisateur de Shhaker, le service est gratuit. Les jeunes créateurs d'entreprise se rémunèrent en prélevant une commission sur la transaction avec les prestataires de loisirs.