Le sommet du col du Puymorens, qui relie l'Ariège aux Pyrénées-Orientales .
Le sommet du col du Puymorens, qui relie l'Ariège aux Pyrénées-Orientales . — Wikimedia commons

CIRCULATION

Ariège: Quand la traversée des Pyrénées vire à la galère

Entre les travaux du tunnel du Puymorens et la déviation provoquée par un éboulement à Luzenac, il n'est pas aisé de circuler en Haute-Ariège...

Circuler en Haute-Ariège ces temps-ci, c’est un peu comme supporter le Paris-Saint-Germain à Marseille: une tâche compliquée. A partir de lundi (6 heures), et pendant sept mois, il sera impossible de prendre le tunnel du Puymorens, percé sur 4,8 km entre L’Hospitalet-près-l’Andorre (Ariège) et Porté-Puymorens (Pyrénées-Orientales).

L’ouvrage est fermé jusqu’au 15 novembre pour la dernière phase de travaux de modernisation. Pour relier Midi-Pyrénées au Languedoc-Roussillon, il faudra passer par le col du Puymorens à 1.915 m d'altitude. Cette «balade» offre certes de beaux paysages, mais rallonge le trajet de 11 km tout en courbes.

180 km de détour pour les poids lourds

Ce désagrément s’ajoute à la coupure depuis le 28 mars, de la RN 20 qui relie Toulouse à l’Espagne et à l’Andorre, au niveau de Luzenac. La petite commune, connue pour son usine de talc et son club de foot au destin contrarié, voit sa vie perturbée par l’éboulement d’un pan de falaise. Cet accident a aussi rendu impossible la circulation des trains au sud de Foix.

Côté route, une déviation locale a été mise en place, mais elle est interdite aux véhicules de plus de 12 tonnes et dont la hauteur est supérieure à 3,50 m.

Le site d'informations AriegeNews a calculé que les poids lourds devaient effectuer un détour de 180 km pour contourner l’obstacle d’ici la fin des travaux, entre le 20 et le 25 avril! Pas l’idéal pour l’économie de la Haute-Ariège... Pour connaître l'état du trafic dans cette zone, il faut consulter le site de la Direction interdépartementales des routes du Sud-Ouest (Dirso).