Haute-Garonne: Battus de 51 voix, les candidats PS demandent l'annulation du scrutin

DEPARTEMENTALES Battu par celui de l'union de la droite le 29 mars, le binôme socialiste du canton Toulouse 11 va déposer un recours devant le tribunal administratif...

B.C.
— 
Lors de l'élection du nouveau président du Conseil Départemental de la Haute Garonne a Toulouse, FRANCE - 02/04/2015./LANCELOT_FLAP028/Credit:LANCELOT FREDERIC/ SIPA/SIPA/1504022231
Lors de l'élection du nouveau président du Conseil Départemental de la Haute Garonne a Toulouse, FRANCE - 02/04/2015./LANCELOT_FLAP028/Credit:LANCELOT FREDERIC/ SIPA/SIPA/1504022231 — SIPA

51 petites voix sur 12.719 bulletins de vote glissés dans les urnes du canton Toulouse 11. Dimanche 29 mars, Serban Iclanzan et Marion Lalane de Laubadère, les candidats de l'Union de la droite, rassemblaient 6.385 voix contre 6.334 voix pour leurs adversaires du PS, Françoise Pouget, la conseillère générale sortante, et le maire de Ramonville, Christophe Lubac.

Un écart de 51 voix qui a poussé le binome socialiste à déposer un recours en annulation auprès du Tribunal administratif.

Ligne B et privatisation de l'aéroport

Ils remettent notamment en cause «les conditions dans lesquelles il a pu être obtenu, basées sur des pratiques mêlant tromperie et mensonges, sur le prolongement de la ligne B et notre position contre la privatisation de l'aéroport Toulouse-Blagnac».

Deux jours avant le scrutin, ces «quelques voix» étaient déjà dans le viseur des candidats.

Ce n'est pas la seule demande que devront examiner les juges, puisque sur le canton de Castanet, le maire voisin de Castanet, Arnaud Lafon (MoDem) et son binôme Elisabeth Barral, battus de 14 voix par les socialistes, ont décidé d'ester eux aussi en justice.

Haute-Garonne: Il perd de 14 voix sur son canton et demande à refaire le match