Toulouse: La grève des poubelles continue devant les tribunaux

SOCIAL Une réunion entre les éboueurs de l'Ouest toulousain en grève depuis plus de dix jours doit avoir lieu ce vendredi avec Toulouse Métropole, qui continue la procédure sur le terrain judiciaire...

Julie Rimbert

— 

Illustration de la grève des poubelles.
Illustration de la grève des poubelles. — A. GELEBART / 20 MINUTES

Depuis le 16 mars, c'est le bras de fer entre les éboueurs de l'Ouest toulousain et Toulouse Métropole. Une partie de la centaine d'éboueurs travaillant sur cette zone est en grève pour réclamer une harmonisation de leur statut avec leurs collègues de la métropole à laquelle ils sont rattachés depuis 2009.

Cette semaine, c'est sur le terrain judiciaire que le conflit s'est poursuivi puisque la Communauté urbaine avait saisi la justice en référé pour «occupation illégale» et «entrave à la liberté de travail». Mais le Tribunal de Grande Instance s’est déclaré incompétent pour juger cette affaire, considérant que les événements se déroulaient sur le domaine public et étaient donc du ressort du Tribunal Administratif.

Saisie du tribunal administratif

Une décision qui ne refroidit pas Toulouse Métropole puisque l'action en justice va continuer devant le tribunal administratif. «La Métropole va saisir le Tribunal administratif pour occupation illégale du domaine public», indique la Communauté urbaine.

Dans le même temps, le dialogue social s'amorce avec une rencontre ce vendredi soir des grévistes avec la collectivité. «Nous espérons que cette réunion sera constructive et que nos revendications seront prises en compte», souligne Benoît Fontanilles, secrétaire général de la Fédération autonome de la fonction publique territoriale (FAFPT) à l'origine du mouvement de grève. Si ces négociations échouaient, les services de Toulouse Métropole se tiennent prêts à mettre en place des mesures pour assurer le service minimum.