Midi-Pyrénées: Cinq bonnes raisons de ne pas rater le championnat d’Europe juniors

RUGBY Le comité Midi-Pyrénées accueille à partir de vendredi jusqu’au 4 avril le championnat d’Europe des moins de 18 ans. Il y en aura pour tous les goûts…

Nicolas Stival

— 

Le stade Ernest-Wallon de Toulouse accueillera les finales Elite du championnat d'Europe juniors 2015.
Le stade Ernest-Wallon de Toulouse accueillera les finales Elite du championnat d'Europe juniors 2015. — F. Lancelot / Sipa

Après la Pologne en 2014, Midi-Pyrénées accueille cette année le championnat d’Europe des moins de 18 ans. 650 joueurs de 24 nations vont se défier pendant huit jours, à partir de ce vendredi.

Un événement pas seulement toulousain

«La région toulousaine sera au centre de la compétition, indique Patrick Battut, le président du comité Midi-Pyrénées. Mais nous avons pu décentraliser dix matchs à Graulhet, Gaillac, Albi (Tarn), Montauban (Tarn-et-Garonne) et Pamiers (Ariège).» En Haute-Garonne, outre Toulouse, 12 communes de l’agglomération accueilleront chacune au moins une rencontre. Au total, 30 clubs sont concernés, soit par l’hébergement d’une équipe, soit par l’organisation d’un match.

Uniquement des matchs à enjeu

La compétition est divisée en trois divisions: Elite, groupe A et groupe B. Chaque niveau regroupe huit équipes qui ne joueront que des matchs couperet: quarts de finales, demi-finale et finales de classement. Dans le groupe Elite, les Anglais sont les triples tenants du titre. A noter: les matchs se jouent en deux mi-temps de 35 minutes, avec des tirs au but en cas d’égalité.

La relève du XV de France à découvrir

L’équipe de France débute la compétition vendredi (19 h) à Graulhet contre l’Ecosse. En troisième ligne, les spectateurs pourront notamment découvrir le capitaine Alexandre Roumat (Biarritz), fils de l’ancien deuxième ligne international Olivier, et Selevasio Tolofua (Stade Toulousain), frère du talonneur stadiste Christopher. Cinq fois sacrée, l’équipe de France U18 reste sur une modeste quatrième place en 2014, derrière l’Angleterre, l’Irlande et le pays de Galles.

Tout est gratuit (ou presque)

L’entrée sera libre pour 34 des 36 matchs du championnat d’Europe. Seul l'accès à la petite et à la grande finale du groupe Elite, le 4 avril au stade Ernest-Wallon de Toulouse, sera payant, sauf pour les élèves des écoles de rugby. Pour huit euros, le spectateur verra les deux rencontres. De nombreuses animations sont prévues afin de faire la promotion du rugby, avec notamment des ateliers d’initiation à partir de structures gonflables, sous l’égide d’animateurs.

Des nations inédites à découvrir

Pour assurer le développement du ballon ovale dans des pays où il est peu implanté, et pour éviter des scores à trois chiffres, la compétition est donc divisée en trois niveaux. Une occasion de découvrir d’autres équipes européennes que celles du Tournoi des VI Nations, et d’assister à un République Tchèque–Lettonie (samedi, 14 h, à L’Union) ou à un Espagne-Belgique (samedi, 16 h, à L'Union).