Toulouse: Une femme enceinte agressée parce qu'elle portait un foulard

FAITS DIVERS Une mère de famille musulmane, enceinte de 8 mois, a été frappée et menacée dans la rue au motif qu'elle portait un hijab, le foulard traditionnel qui ne couvre que les cheveux...  

H.M.

— 

Une femme portant le hijab, illustration.
Une femme portant le hijab, illustration. — V. WARTNER / 20 MINUTES

«Pas de ça chez nous !», a lancé l'agresseur en agrippant la mère de famille par les cheveux puis en tirant sur son voile. D'après le récit du mari de la victime, dévoilé ce jeudi par La Dépêche du Midi, les faits sont produits mardi matin à Toulouse, en pleine rue. Et le jeune surexcité ne s'est pas arrêté là. Alors que sa victime est enceinte de plus de 8 mois, il l'a frappée à de multiples reprises, menacée de mort. Il a même sorti un couteau avant que l'autre jeune qui l'accompagnait ne l'arrête.

Toujours selon l'époux de la victime, le déclencheur de l'agression a été le hijab de sa femme, le simple foulard traditionnel qui ne couvre que les cheveux.

Les enquêteurs cherchent des témoins

La mère de famille qui souffre de multiples contusions est extrêmement traumatisée. Elle a été hospitalisée et a déposé plainte. Les enquêteurs de la sûreté départementale recherchent des témoins de cette agression à caractère islamophobe.

Le Conseil régional du culte musulman (CRCM Midi-Pyrénées) a réagi jeudi après-midi en assurant la victime de sa «sincère empathie, de sa solidarité et de son soutien en cette circonstance douloureuse». Son président, Abdellatif Mellouki, exprime «sa crainte et sa vive inquiétude devant l'augmentation des actes islamophobes».