Toulouse: Le graffiti fait le mur à Montaudran

CULTURE Une ancienne friche a été reconvertie en temple du street art au sud de Toulouse...

Béatrice Colin
— 
Espace Cobalt consacré au street art.
Espace Cobalt consacré au street art. — Association 50cinq

Il y a vingt ans, leurs œuvres s’étalaient sur les façades de la Ville rose. Deux décennies plus tard, des graffeurs toulousains ont décidé de passer de l’autre côté du mur.

Ce mardi, une friche industrielle, reconvertie en lieu culturel dédié au street art et aux cultures urbaines, était inaugurée.

Evenements privés et expos

L’espace Cobalt, installé dans d’anciennes halles industrielles de Montaudran, offre 800 m2 de surface aux adeptes du graff. «Il n’existe pas de lieu pour donner leur chance aux artistes qui travaillent dans leur garage. Notre objectif est de mettre en avant ces talents», explique Fabien L’Huillier, propriétaire du site et trésorier de l’association 50cinq qui porte le projet.

Cette salle accueillera des événements privés mais aussi des expositions. Juste à côté, des artistes et créatifs ont installé leurs ateliers.

Ateliers d’artistes et arthothèque

Au total 18 personnes qui vivent dans cet espace de coworking hors norme où les bureaux sont des containers métalliques. «C’est un lieu vivant que l’on voudrait ouvrir aux Toulousains, ce n’est pas juste une galerie. Le fait que ce soit un lieu privé nous permet aussi de garder une certaine liberté, de n’avoir de compte à rendre à personne», insiste le graffeur Reso qui projette d’y installer des résidences d’artiste.

Au-delà des ateliers de graffiti pour le grand public, les responsables du site veulent mettre en place une artothèque, où entreprises et particuliers pourraient louer des œuvres.