Toulouse: La rocade va vous donner envie de tomber dans le panneau

CIRCULATION Petite révolution sur la rocade toulousaine avec l'arrivée ce mardi des durées de parcours en temps réel sur les panneaux lumineux...  

Hélène Menal

— 

Un des panneaux lumineux de la rocade toulousaine. Illustration.
Un des panneaux lumineux de la rocade toulousaine. Illustration. — Alexandre GELEBART/REA

Jusqu'ici, quand vous rouliez sur la rocade du côté de Rangueil par exemple, vous aviez beau scruter les panneaux lumineux d'information, pas moyen de connaître votre temps de parcours jusqu'à Montaudran. Mission impossible aussi pour évaluer un trajet Croix-Daurade/Aéroport. Une difficulté liée au fait qu'il y a deux gestionnaires sur les voies rapides toulousaines.

Vinci Autoroutes est en charge du secteur Est et la Direction interdépartementale des routes du Sud-Ouest (Dirso) règne sur les tronçons situés à l'Ouest et au Sud. Bref, il y a deux acteurs, avec deux systèmes de collecte des données qui cohabitaient sans jamais se croiser, contrairement aux voitures.

L'aéroport «chronométré» partout

Mais ça, c'était avant. A partir de ce mardi, les deux gestionnaires vont faire logiciel commun. Avec 40 panneaux à messages variables (PMV) qui donneront le temps de parcours en temps réel en les périphériques Est et Ouest.

 

Chaque panneau aura deux destinations de prédilection. Et l'aéroport reviendra souvent sur les autoroutes ou les axes pénétrants de Toulouse. «C'est un nouveau confort pour les Toulousains qui auront une meilleure visibilité sur leur trajet, en particulier en cas de perturbations», indique-t-on chez Vinci Autoroutes.

Les temps de parcours affichés sont calculés grâce à des boucles de comptage placées sous la chaussée. Leurs capteurs relèvent le nombre de véhicules, leur vitesse moyenne ou le taux d'encombrement des voies et passent toutes ces données à la moulinette pour en déduire les temps de parcours.