Toulouse: Akpa Akpro, un capitaine «fait maison» pour l'opération maintien du TFC

FOOTBALL Dominique Arribagé, le nouvel entraîneur du 18e de Ligue 1, a opéré un choix fort en confiant le brassard au seul natif de Toulouse au sein de l'effectif du TFC...

Nicolas Stival
— 
Le capitaine toulousain Jean-Daniel Akpa Akpro à la lutte avec les Girondins Jaroslav Plasil et Cédric Yambéré, le 21 mars 2015.  AFP PHOTO/ PASCAL PAVANI
Le capitaine toulousain Jean-Daniel Akpa Akpro à la lutte avec les Girondins Jaroslav Plasil et Cédric Yambéré, le 21 mars 2015. AFP PHOTO/ PASCAL PAVANI — P. Pavani / AFP

«Compétence et appartenance.» Le président du TFC Olivier Sadran avait justifié la nomination de Dominique Arribagé et de ses adjoints Michaël Debève et Teddy Richert (trois anciens joueurs du club) par ces deux qualités, au moment de remplacer Alain Casanova.

#DerbyGaronne, la réaction de @JDAkpa: "Pour moi qui suis né à Toulouse, c'est important... http://t.co/eOdLlBfipn" pic.twitter.com/G32wPuCRfZ
— Toulouse FC Officiel (@ToulouseFC) March 21, 2015



Le nouvel entraîneur toulousain s’est servi des mêmes arguments pour donner son premier brassard de capitaine à Jean-Daniel Akpa Akpro, samedi contre Bordeaux (2-1). «Jean-Daniel est là depuis très longtemps, a expliqué Arribagé après la victoire. Il me faut un relais sur le terrain, même deux ou trois. "JD" en fait partie. Il a largement rempli sa mission.»

Le seul Toulousain de naissance au sein de l’effectif des Violets n’a que 22 ans. Mais il en a déjà passé 17 au TFC. «Je suis né ici, j'ai vu l'équipe descendre en National [en 2000], je l'ai vue remonter, détaille l’international ivoirien, récent champion d’Afrique. Mon frère [Jean-Louis] a joué dans ce club. Maintenant, c'est à mon tour. J'ai la chance d'être capitaine et j'espère continuer sur la voie du succès avec mes coéquipiers.»

Ce moment où tu te rends compte que Jean-Louis Akpa Akpro a quitté Toulouse en 2007, et que c'est son frère Jean-Daniel qui le remplace ->
— Jules (@alaculotte) March 20, 2015



Le cinquième capitaine toulousain cette saison à l’entame d’un match (après Didot, Aguilar, Regattin et Grigore) a appris sa nomination la veille du derby. «Le coach est venu me voir vendredi après l’entraînement, raconte ce joueur polyvalent, placé contre Bordeaux à droite du nouveau milieu en losange. On a beaucoup parlé.»

En revanche, samedi avant le match, le nouveau capitaine n’a prononcé que «quelques mots simples» pour mobiliser les troupes. Alors qu’il avait peiné à retenir ses larmes une semaine plus tôt après le revers contre Lens (1-0), Akpa ne cachait pas sa joie après le succès dans le derby.

[Photo] Serge #Aurier avec ses coéquipiers de la Côte d'Ivoire, Serey Die, Akpa Akpro et Cheikh Doucouré #PSG pic.twitter.com/aQvwy3rjdu
— Paris No Limit™ (@ParisNoLimit) March 22, 2015



«Nous avons été un vrai groupe, nous avons été solidaires et avons défendu ensemble. A la fin, nous étions tous fatigués mais nous avons tenu, nous n'avons rien lâché. C'est ce genre de match qu'il nous faut pour retrouver confiance en nous. Il y a une ville, des supporters et les salariés du club derrière notre équipe.»

Toujours relégable, le TFC dispose de huit journées pour se sauver. Prochaine étape: le 4 avril à Metz, chez une lanterne rouge moribonde. D’ici là, le nouveau capitaine toulousain aura rejoint sa sélection, pour un double rendez-vous face à l’Angola et à la Guinée Equatoriale, mercredi et dimanche.

Une fratrie en Violet

Avant Jean-Daniel, son frère Jean-Louis (30 ans aujourd'hui) a disputé 37 matchs de Ligue 1 et marqué quatre buts avec Toulouse, en 2005 et 2006. L'attaquant joue désormais à Shrewsbury Town, en D4 anglaise. Jean-Jacques, l'aîné de la fratrie (31 ans), a également été formé au TFC. Mais l'actuel attaquant d'Auch (Division d'Honneur, sixième division) n'a jamais évolué en professionnel avec les Violets.