Le campement s'organise

©2006 20 minutes

— 

L'ultimatum fixé par la mairie aux Enfants de Don Quichotte a expiré ce matin. Le tribunal doit être saisi aujourd'hui de la demande d'évacuation des allées François-Verdier. En attendant l'épilogue judiciaire, le campement s'organise pour résister « pacifiquement ». Une dizaine de « bien-logés » ont passé la nuit sur place, d'autres se relaieront dans les jours à venir. Parmi ces « boucliers humains », un couple habitant à Patte-d'Oie : Anne-Laure était seule dans sa tente hier, car son mari ne voulait pas manquer le débat présidentiel. Mais dimanche, ils dormiront tous deux là pour dénoncer « la façon dont on traite les pauvres ».