Gilles Cistac, l'universitaire assassiné au Mozambique, était originaire de Toulouse

MONDE Gilles Cistac, l'avocat spécialisé en droit constitutionnel qui a été assassiné au Mozambique, était né et avait fait ses études à Toulouse...

H.M.
— 
Des gens rendent hommage à Gilles Cistac, assassiné à Maputo au Mozambique, le 3 mars 2015.
Des gens rendent hommage à Gilles Cistac, assassiné à Maputo au Mozambique, le 3 mars 2015. — Sergio Costa / AFP

Un avocat toulousain, Gilles Cistac, a été assassiné mardi au Mozambique. Ce spécialiste du droit constitutionnel, proche du principal parti d'opposition du pays, a été abattu en pleine rue à Maputo, la capitale. Hospitalisé en urgence, il n'a pas pu être sauvé.

>> Les précisions sur cet assassinat par ici

Installé au Mozambique depuis 1993, où il exerçait comme professeur d'université, Gilles Cistac, 53 ans, était né à Toulouse. C'est à l'Université Toulouse 1-Capitole qu'il avait obtenu son doctorat en droit public. Il avait d'ailleurs remercié son établissement formateur au moment de recevoir, en 2010, les palmes académiques des mains de l'ambassadeur de France au Mozambique.

#Mozambique: La France condamne l'assassinat à #Maputo de notre compatriote Gilles #Cistac engagé dans le débat démocratique mozambicain
— Romain Nadal (@NadalDiplo) March 4, 2015

 

Les autorités de Maputo ont condamné ce meurtre. Mais les proches du Toulousain dénoncent un assassinat politique.