XV de France: Picamoles attend la liste contre l'Italie «comme n’importe quel passionné de rugby»

RUGBY Le troisième ligne du Stade Toulousain, de retour de blessure, pourrait être rappelé en Bleu pour la quatrième journée du Tournoi des VI Nations...

Nicolas Stival

— 

Le troisième ligne du Stade Toulousain Louis Picamoles en discussion avec son coéquipier Yoann Huget lors du match de Coupe d'Europe de rugby contre les Anglais de Bath, le 18 janvier 2015 à Toulouse.
Le troisième ligne du Stade Toulousain Louis Picamoles en discussion avec son coéquipier Yoann Huget lors du match de Coupe d'Europe de rugby contre les Anglais de Bath, le 18 janvier 2015 à Toulouse. — F. Lancelot / Sipa

Depuis le début du Tournoi des VI Nations, les absents n’ont pas forcément tort côté français. Prenez Louis Picamoles, par exemple. Blessé à une cuisse lors du match de Coupe d’Europe contre les Anglais de Bath, le 18 janvier, le numéro 8 toulousain n’a pu prendre part au stage préparatoire au Tournoi.

Son concurrent Damien Chouly n'a pas brillé

Il a également raté les trois premiers matchs des Bleus au cours desquels son principal concurrent, le Clermontois Damien Chouly, n’a vraiment pas brillé. Après un retour avorté en Top 14, le 31 janvier, le très perforant troisième ligne de 29 ans se dit désormais «en pleine forme».

«On avait tenté le coup à Castres mais c’était peut-être un petit peu tôt, reconnaît-il. J’étais sorti assez vite [au bout de 26 minutes] pour éviter d’aggraver quoi que ce soit. J’ai eu le temps depuis de bien me soigner.»

Plus vu en Bleu depuis juin 2014

Vendredi, Picamoles sera aligné à Oyonnax en championnat. D’ici là, mercredi ou jeudi, le manager du XV de France Philippe Saint-André aura communiqué sa liste de joueurs pour la quatrième journée du Tournoi, le 15 mars en Italie. Le retour du numéro 8 stadiste aux 44 sélections est fortement pressenti.

«Ma priorité, c’est de retrouver les terrains du Top 14, d’être performant avec mon club, élude Picamoles, plus vu en Bleu depuis juin 2014 à cause de la maladie et des blessures. Je regarderai la liste comme n’importe quel passionné de rugby. On verra bien.»

La diatribe de Saint-André? «Je ne commenterai pas»

Au fait, qu’a-t-il pensé de la tonitruante sortie médiatique de «PSA» dimanche, au lendemain du très triste France-Pays de Galles? «J’ai regardé l’équipe de France en tant que supporter, répond le Stadiste. J’étais bien sûr déçu du résultat mais je ne commenterai pas le reste.» Il ne faut jamais insulter l’avenir.